Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog du Val d'Ouve

Ce n'est pas l'école buissonnière ...

À l'école de la nature, que de découvertes ! (Photo : D. Olivier-Lamesle)

À l'école de la nature, que de découvertes ! (Photo : D. Olivier-Lamesle)

C'est à l'école de la nature qu'ont été conviés les élèves de maternelle-CP d'Audrey Blaizot. En compagnie des animatrices du CPIE du Cotentin, Claire Perrin et Manon Gautier, ils ont longé le chemin de la Bretonnerie et fait de nombreuses découvertes.

Des fleurs et des plantes -

La botanique, c'est souvent une histoire de spécialistes. Nos petits chercheurs "en herbe" ne leur font pas encore concurrence. Il n'en reste pas moins qu'ils savent maintenant reconnaître des marguerites, des boutons d'or, des vesces, du chèvrefeuille ... Ils savent même que les digitales, ces belles fleurs pourpres spectaculaires, sont très toxiques : plus question de seulement même les toucher ! Ils ont aussi découvert certaines plantes "qui piquent" : orties et ronces coquines ne sont pas leurs copines. Mais la nature faisant bien les choses, ils ont pu se consoler en mangeant des fraises des bois.

Pour connaître ces fleurs et plantes, ils ont utilisé leurs sens : ils les ont regardées, touchées, senties et, pour certaines, goûtées. Et ils sauront désormais les nommer.

Des "petites bêtes" -

Il a fallu apprendre quelques techniques pour attraper les petites bêtes. Le soleil et la rosée ont facilité la découverte des coléoptères, des coccinelles et le filet a été le bienvenu pour aller à la chasse aux papillons. La loupe a aussi permis de découvrir bien des détails. Ainsi, après avoir joué les botanistes, les enfants sont devenus entomologistes. Ils ont même appris à distinguer les syrphes - qui appartiennent à la famille des mouches - des guêpes auxquelles elles ressemblent tant. Ils ont découvert le principe de "chaîne alimentaire" en observant une mouche prise dans une toile d'araignée. De retour à l'école, ils se questionneront sur certaines "petites bêtes" que l'on trouve au coeur des fleurs : que font-elles là ? que cherchent-elles ? à quoi servent-elles ? Ils entendront alors le terme de "pollinisateurs".

Et l'art dans tout ça ? -

Ce serait dommage de ne pas s'attarder également sur la beauté de la nature. En chemin, les enfants ont reçu une petite carte auto-collante sur laquelle ils ont pu placer quelques fleurs, réalisant un bel ensemble coloré ... occasion de redire et de retenir le nom des fleurs rencontrées.

Une matinée pleine d'enseignements -

Partis de leur projet d'espace ludique naturel, les élèves ont découvert bien des choses. Ils ont observé, mis en oeuvre leurs sens, se sont posé des questions, ont intégré la désignation des différents éléments rencontrés. Les voilà désormais dans la peau de petits scientifiques.

Que choisir pour immortaliser la beauté de la nature ? (Photo : D. Olivier-Lamesle)

Que choisir pour immortaliser la beauté de la nature ? (Photo : D. Olivier-Lamesle)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article