Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog du Val d'Ouve

Des sondages archéologiques réalisés au niveau du déversoir

Éric Briens a rencontré sur place Emmanuelle Miejac et son équipe de plongeurs (Photo : D. Olivier-Lamesle)

Éric Briens a rencontré sur place Emmanuelle Miejac et son équipe de plongeurs (Photo : D. Olivier-Lamesle)

Une équipe de l'Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP) a été sur place, au niveau du déversoir de la Douve, à Saint-Sauveur-le-Vicomte, au cours de la semaine du 20 au 25 septembre. Elle est intervenue sur prescription du Service régional d'archéologie de Caen.

Pourquoi ?

L'Agence de l'Eau voulait pouvoir engager des travaux sur la Douve afin de rétablir la "continuité écologique" de ce fleuve, donc permettre un écoulement des eaux le plus naturel possible. Ceci supposait la suppression de certains ouvrages et le déversoir de Saint-Sauveur-le-Vicomte était dans le viseur ! Avant de mettre en oeuvre une quelconque action, il importait de vérifier si des traces historiquement ou archéologiquement intéressantes n'existent pas sur le site.

Comment ?

Trois zones particulières comportant des constructions humaines ont été explorées. L'idée est de voir si sur cette zone des liens peuvent être établis avec, en particulier, le château et le moulin. Des sondages ont été réalisés et une prospection visuelle par des plongeurs a été menée sur plusieurs jours. Les plongeurs ont eu quelques difficultés avec une visibilité réduite à 50 cm par deux mètres de fond mais des éléments ont pu être observés ou recueillis.

Par qui ?

Emmanuelle Miejac est responsable de cette opération pour l'INRAP et dirige une équipe d'exploration subaquatique de quatre plongeurs. Un topographe est également présent. L'équipe de l'INRAP, basée à Marseille, se déplace sur l'ensemble de la métropole et des DOM-TOM. Elle intervient dans des milieux divers : mer, rivière et lac.

Les résultats -

L'analyse des données donnera lieu à un dossier qui devrait être remis d'ici trois mois. Compte tenu des conclusions de ce rapport, des fouilles d'une certaine ampleur pourraient être décidées ultérieurement sur le secteur.

Un suivi local ...

Éric Briens, maire, s'est déplacé sur les lieux, précisant que son souhait est de voir l'ensemble du patrimoine et de l'environnement protégé et maintenu. Il a indiqué que les résultats conditionneront la suite des opérations envisagées par l'Agence de l'eau sur le déversoir.

La municipalité est accompagnée sur cette question par Olivier THOMAS, Responsable des milieux aquatiques de la Communauté du Cotentin. Il appartient au service de la GEMAPI dont Jean-René Lechâtreux est l'élu de référence pour le territoire.

Julien Deshayes, Responsable du Pays d'art et d'histoire du Clos du Cotentin, a également été sollicité et a rencontré l'équipe pour préciser les caractéristiques historiques du site.

Stéphane Brousse, Chef Opérateur Hyperbare, est responsable de la sécurité lors des opérations de plongée (Photo : D. Olivier-Lamesle)

Stéphane Brousse, Chef Opérateur Hyperbare, est responsable de la sécurité lors des opérations de plongée (Photo : D. Olivier-Lamesle)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article