Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog du Val d'Ouve

Pompiers : les grandes manoeuvres sont de retour

Un premier engagement appelé à monter en puissance en fonction des besoins (Photo : D. Olivier-Lamesle)

Un premier engagement appelé à monter en puissance en fonction des besoins (Photo : D. Olivier-Lamesle)

Une quinzaine d'hommes, plusieurs véhicules dont un FPT et la grande échelle, c'était le grand déploiement au château de la Bretonnière, sur Golleville.

*** Le FPT est un Fourgon Pompe Tonne.

Contexte -

Depuis le début de la crise sanitaire, les manoeuvres d'envergure qui se déroulent normalement chaque trimestre n'avaient pu avoir lieu. Seuls pouvaient se dérouler des entraînements par petits groupes. Pour Vincent DAVID, responsable du Centre d'Incendie et de Secours (CIS) de Saint-Sauveur-le-Vicomte, il était donc temps de "relancer la machine".

Un lieu spécifique -

Michel Rostand, propriétaire des lieux, avait signalé qu'il était prêt à accueillir un exercice incendie. Un secteur sensible de l'habitation avait donc été repéré et l'idée d'un feu partant de la cuisine et se diffusant dans les étages avait été retenu. Au second, un simple escalier de service ne permettrait pas à une personne d'échapper aux flammes.

Le lieu bénéficie d'une ressource en eau avec l'étang, situé derrière le château.

Déroulement -

La première équipe impliquée a pu consulter, juste en arrivant dans l'allée du château, une photo-montage montrant quatre points d'incendie au niveau du toit. Elle s'est mise en position, sous les ordres du chef d'agrès en charge du commandement du camion FPT. Après entretien avec les propriétaires et analyse de la situation, la décision a été prise de déployer l'échelle pour permettre d'évacuer une personne bloquée dans les étages.

Pendant cette phase, une deuxième équipe s'entraînait aux techniques d'auto-sauvetage avec l'échelle à coulisse. Il s'agissait d'opérer une descente d'un étage par une technique de retournement. L'exercice se fait "en sécurité" avec baudrier pour éviter tout risque de chute ou de blessure à l'épaule.

Première équipe : La grande échelle de Barneville a dû être déployée (Photo : D. Olivier-Lamesle)

Première équipe : La grande échelle de Barneville a dû être déployée (Photo : D. Olivier-Lamesle)

Deuxième équipe : La descente par retournement exige de la technique (Photo : D. Olivier-Lamesle)

Deuxième équipe : La descente par retournement exige de la technique (Photo : D. Olivier-Lamesle)

Bilan -

Un premier bilan concerne l'aspect technique : "C'est important de vivre cette mise en situation grandeur nature pour comprendre et intégrer les principes étudiés au centre", affirme le premier chef d'agrès. L'exercice a permis de repréciser les priorités dans une telle intervention et de gagner du temps lors de certaines phases, considère de son côté Vincent DAVID.

Un autre aspect ressort, c'est l'importance de la cohésion et de l'esprit d'équipe. Ils ne peuvent se développer en-dehors de ces temps de regroupement qui, manifestement, ont manqué lors des deux dernières années.

Et l'intendance est là ! -

Avec son groupe de retraités, le Centre de Saint-Sauveur-le-Vicomte peut compter sur une intendance efficace. La pause qu'ils ont organisée a constitué un vrai réconfort. "C'est un véritable atout pour nous de pouvoir compter sur nos anciens qui, de plus, contribuent à instaurer un vrai climat de convivialité. Ils font complètement partie du groupe. Ce n'est pas aussi évident partout", précise Vincent DAVID.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article