Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog du Val d'Ouve

Plus tard, ils seront peut-être "aménageurs de cour de récréation" ...

Un aboutissement de qualité pour le projet des CM2 (Photo : D. Olivier-Lamesle)

Un aboutissement de qualité pour le projet des CM2 (Photo : D. Olivier-Lamesle)

Lundi 4 juillet, les élèves de CM2 de l'école Jacqueline Maignan présentaient, dans le cadre de leur projet "Classe Planète Manche 2021-2022", leurs idées d'aménagement pour la cour de récréation. Ils se sont adressés aux responsables du Pôle de proximité : Françoise Lerossignol, présidente, François Dutertre, Directeur, et Lucie Lafosse,son adjointe. En présence de Richard Lecarpentier, leur directeur, ils ont également accueilli Thérèse Levoyer, élue de Saint-Sauveur, Adjointe aux Affaires Scolaires. Les élèves sont partis de leur question initiale qui était "Comment mieux vivre à l'école en y introduisant la nature ?" Avec leur enseignante et Claire Perrin, du CPIE du Cotentin, ils ont mené un travail de réflexion pour aboutir  à des propositions concrètes d'amélioration.

Une prise de conscience -

Leur démarche au cours de l'année a consisté à observer leur espace de vie, largement bitumé : "Nous avons observé les oiseaux, les éléments naturels et nous avons écrit ce que l'on voyait, ce que l'on ressentait, ce que l'on entendait, ce que l'on pouvait toucher dans notre cour d'école". Ensuite, proposition a été faite de le comparer à d'autres espaces lors de visites : le château de Saint-Sauveur-le-V., le château des Ravalet ... Y voit-on et ressent-on les mêmes choses ? L'ensemble a débouché sur l'idée de prise en compte de la biodiversité.

Visualisation de pistes : la maquette -

Après avoir sollicité conseils et éclairages divers, la collecte d'idées a été élargie aux autres classes et les propositions, au final, n'ont pas manqué ... : installer des nichoirs dans la cour ? planter un arbre ? réaliser un potager ? semer un peu de pelouse ? Une maquette a alors été réalisée, tenant compte des choix dominants : place à la nature mais il ne faut pas oublier les jeux et la détente. Il faut donc des bancs, par exemple, et on ne peut imaginer de supprimer l'espace foot !

Vers des choix éclairés -

Il ne suffit pas de cumuler les aménagements, encore faut-il qu'ils soient pertinents. La classe a donc veillé à justifier ses propositions. Les auditeurs ont particulièrement apprécié ce souci d'expliquer pourquoi tel équipement avait été envisagée.

Premières réactions des responsables locaux -

L'accueil de la présentation a été très encourageant : "Il y a bien des choses réalisables", a-t-on entendu. Des demandes de précisions ont été formulées : "Donnez-nous des références d'équipements qui conviendraient". Des points liés à la prudence ont été rappelés : "Il faudra tenir compte des normes de sécurité." Et puis, le nerf de la guerre a été évoqué : "On ne pourra peut-être pas tout faire la première année et il faudra qu'on tienne compte des budgets."

Des réactions qui n'ont pu qu'encourager nos architectes en herbe. Une fois au collège, ils ne manqueront pas de venir voir comment leurs idées ont été prises en compte et si l'espace bitumé est finalement devenu un "espace oasis" où l'on peut respirer et jouer sereinement.

Une présentation étoffée, précise et moderne pour convaincre les élues, F. Lerossignol (à gauche) et Th. Levoyer (Photos : D. Olivier-Lamesle)Une présentation étoffée, précise et moderne pour convaincre les élues, F. Lerossignol (à gauche) et Th. Levoyer (Photos : D. Olivier-Lamesle)

Une présentation étoffée, précise et moderne pour convaincre les élues, F. Lerossignol (à gauche) et Th. Levoyer (Photos : D. Olivier-Lamesle)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article